Discussion ouverte avec le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion

Le 6 novembre dernier, plusieurs représentants du Témiscamingue étaient réunis à Rouyn-Noranda à l’occasion d’une discussion ouverte avec le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, M. David Heurtel, et avec notre député-ministre, M. Luc Blanchette.

Lors d’une tournée des régions, M. Heurtel, nouvellement assermenté comme ministre de l’immigration, a convié des représentants du territoire à un échange sur les enjeux et préoccupations en matière d’immigration (recrutement, rétention, formation, accueil, services, etc.). Par cette discussion ouverte, le ministre souhaitait également entendre les représentants du territoire sur des idées et pratiques innovantes afin de s’en inspirer pour la mise en œuvre de nouvelles initiatives.

Le Témiscamingue fait face à un enjeu majeur et à un défi transversal, la démographie. Le maintien et le développement de services ainsi que le renouvellement de la main-d’œuvre sont tous tributaires d’une croissance démographique. La conjoncture actuelle exige des actions concrètes pour inverser la tendance. Le Témiscamingue connaît déjà une rareté de main-d’œuvre et celle-ci ne fera que s’amplifier avec le vieillissement accéléré et l’exode toujours plus grand de la population vers les zones urbaines.

Accompagnés par d’autres représentants du territoire, M. Daniel Bourgault, président de la Société de développement du Témiscamingue (SDT) et Mme Mylène Grenier, conseillère en développement des collectivités à la SDT, ont interpellé le ministre Heurtel, principalement en lien avec la stratégie d’attraction concertée du Témiscamingue dans laquelle l’immigration jouera un certain rôle.

Rappelons que dans le cadre de son mandat, Mme Grenier coordonne la planification stratégique du Témiscamingue. L’ensemble des actions du plan stratégique 2018-2022 vise à inverser la tendance actuelle et à augmenter la population du Témiscamingue de 500 personnes, d’ici 5 ans. Un projet ambitieux, certes, mais réaliste, rassembleur et ouvert sur le monde.

Aux termes de cet échange, le ministre Heurtel s’est dit sensible aux propositions et commentaires reçus. Il conclut en invitant les territoires à réfléchir à une approche organisée, structurée et concertée, qui mettrait l’emphase sur la sensibilisation et l’intégration des populations immigrantes à leur nouveau milieu de vie.

Mme Grenier en a profité pour déposer un dossier ministériel et a informé le ministre Heurtel que le Témiscamingue, par sa démarche de planification stratégique et son plan 2018-2022, était déjà organisé, structuré et concerté et que nous étions donc disposés à évaluer la possibilité de collaborer à la mise en œuvre de projets pilotes pour le Témiscamingue.